Séquence 4 : Philosophie politique – Politique, société et État, justice et droit, liberté

Plan

  • I – Qu’est-ce qu’une société ?
    • A – Société et interaction
      • 1°) Première approche : une société est un ensemble d’invidus en interaction
      • 2°) On peut distinguer quatre types d’interaction en utilisant les quatre types d’action proposés par Max Weber
        • a – L’action traditionnelle
        • b – L’action affective
        • c – L’action rationnelle en finalité
        • d – L’action rationnelle en valeur
    • B – Qu’est-ce qu’une société ?
      • 1°) un ensemble d’individus qui partagent des habitudes communes, un même mode de vie, une même tradition ?
      • 2°) un ensemble d’individus unis par des sentiments ?
      • 3°) un ensemble d’invididus liés par des relations d’intérêt ?
      • 4°) un ensemble d’invididu qui ont des valeurs communes ?
    • C – Société et lois
      • 1°) Proposition de solution : une société est un ensemble d’individus liés par des lois communes
      • 2°) Cette solution permet de dépasser les difficultés des hypothèses précédentes
  • II – Deux questions : Qu’est-ce qu’une loi ? Qu’est-ce qu’une loi juste ?
    • A – Le droit et la justice
    • B – Trois conceptions du droit et de la justice
      • 1°) Hobbes : le positivisme juridique et l’exigence de sécurité
        • a – l’état de nature est un état de guerre
        • b – les hommes ont un intérêt à sortir de l’état de nature
        • c – pour sortir de cet état de nature, il faut des lois et un pouvoir politique qui les ordonne et les fasse respecter
        • d – dans quelle mesure l’État peut-il faire appel à l’exigence de sécurité ?
      • 2°) Rousseau : le républicanisme et l’exigence de liberté
        • a – l’état de nature n’est pas un état de guerre
        • b – la sortie de l’état de nature s’explique par le développement de l’amour-propre et conduit à l’établissement d’une société inégalitaire
        • c – les lois devraient être l’expression de la volonté générale
        • d – fonder la loi sur la volonté générale, est-ce suffisant pour garantir la liberté de chacun ?
      • 3°) Rawls : le libéralisme politique et l’exigence de justice
        • a – la position originelle et le voile d’ignorance
        • b – les biens sociaux premiers
        • c – les trois principes de justice
        • d – les limites de la position de Rawls

I – Qu’est-ce qu’une société ?

Partie non numérisée.

II – Deux questions : Qu’est-ce qu’une loi ? Qu’est-ce qu’une loi juste ?

Partie non numérisée.

Suivre les commetaires avec le flux RSS 2.0. Les commentaires et les pings sont actuellement fermés

Les commentaires sont fermés.