‹ Précédent : L’inconscient

Suivant : L’art

La religion

Le cours était centré sur la question suivante : « Croire en l’existence d’un dieu, est-ce rationnel ? ».

Pour bien faire comprendre les enjeux, le cours commence par la question de savoir si l’on peut distinguer la croyance en l’existence d’un dieu, de la croyance en des fées, au père Noël, en des jedis (cf. recensement en 2001 dans certains pays), en un monstre spaghetti qui aurait créé l’univers (cf. le pastafarisme), en une licorne rose invisible, ou encore en une petite théière chinoise tournant autour du Soleil entre la Terre et Mars (cf. Russell’s teapot).

Deux arguments en faveur de l’existence d’un dieu sont examinés (Argument téléologique et argument cosmologique). Analyse des critiques que l’on peut faire à ces arguments.

Trois arguments à l’encontre de l’existence d’un dieu sont examinés (argument du mal, argument naturaliste, argument de la meilleure explication de la croyance religieuse à travers l’exemple de l’explication psychanalytique de la croyance en un dieu). Examen des limites de ces arguments et du rapport entre la foi et la raison.

Conclusion : les croyances religieuses doivent surtout être évaluées du point de vue de leurs effets, et du point de vue éthique. Analyse de la notion de laïcité.

Suivre les commetaires avec le flux RSS 2.0. Les commentaires et les pings sont actuellement fermés

Les commentaires sont fermés.